La restauration

Restaurer un ouvrage, que cela soit du mobilier d'église ou une porte, c'est garder le maximum de pièces d'origine comme témoignage pour les générations futures. C'est bien souvent plus laborieux que de refaire du neuf, mais quelle satisfaction de conserver une trace de sciage du 17ème, un parement dressé à l'herminette du 15ème ou un parement
polychrome du 18ème!

Doublage d'éléments de retables dont les contreparements étaient pulvérulents.
Enture de la totalité de la partie basse d'une porte d'église, en conservant les pièces anciennes sur le maximum de leur longueur saine.
Entures des abouts de montants sur un confessionnal XVIIIème. L'assemblage sera par la suite refait dans la partie neuve.
Parfois, seule la copie conforme à l'origine se révèle possible.
Remplacement d'une partie endommagée, par une pièce neuve resculptée à l'identique.
Restitution de sarement d'une colonne torse à l'aide de Mastermodel Past, une pâte bicomposant réversible.